S’abonner

Guide de création d'un gabarit dans InDesign

ÉTAPE 1 : Créer un document

Il est nécessaire de garder à l'esprit que votre fichier va être édité sur une boutique de web-to-print! L'idée est donc de faire simple, sans avoir un document trop chargé, qui serait compliqué à éditer pour l'utilisateur.

Avant de commencer

Il faut vérifier que les réglages suivants sont paramétrés dans InDesign, ils vous aideront lors de la mise en page.

• Affichage > Mode de l’écran > Normal;

• Affichage > Extras > Affichage du contour du bloc;

• Texte > Afficher les caractères masqués;

Caractère Description
# Représente la fin du contenu
Retour charriot
¬ Retour à la ligne
>> Tabulation
. Espace

 

ÉTAPE 2 : Les éléments fixes

La technologie de nos gabarits utilise les informations des calques d’InDesign pour comprendre comment votre gabarit doit fonctionner. La façon dont vous nommez votre gabarit - et ce que vous y mettez dessus - donne des informations au logiciel pour qu’il sache quelles règles suivre et appliquer. 

Le calque du fond (-Background) est le refuge de tous les éléments fixes, non modifiables de votre document. La plupart des effets sont autorisés sur ce calque à l’exception de l’habillage de texte. Assurez-vous d’avoir mis tous vos éléments fixes sur UN SEUL calque -Background. 

Le calque du fond (-Background) est le refuge de tous les éléments fixes, non modifiables de votre document. La plupart des effets sont autorisés sur ce calque à l’exception de l’habillage de texte. Assurez-vous d’avoir mis tous vos éléments fixes sur UN SEUL calque -Background. 

Pour transformer un calque existant en calque de fond, ajoutez juste le préfixe « - » (moins) au nom de votre calque. 

Le calque –Background doit être en bas de la liste de vos calques, pour que les objets du calque ne gênent aucun objet éditable. 

IMPORTANT : Toutes les polices présentes sur le calque –Background doivent être vectorisées. 

 

ÉTAPE 3 : Les éléments éditables

 

Chaque élément éditable doit se trouver sur un calque à part. Pour déplacer simplement un objet d’un calque vers un autre, créez un calque pour chaque élément puis faites glisser chaque élément sur le calque correspondant, en utilisant l’indicatif de couleur du calque à droite du panneau calques.

Pour faire passer un objet sélectionné sur un autre calque, faites glisser le carré coloré à droite vers le calque sur lequel vous voulez mettre cet objet. 

 

ÉTAPE 4 : Les images

Pour TOUTES les images (éditables ou non) : 

- Haute résolution (minimum 300dpi/ppp); 

- TIFF CMJN ou JPEG CMJN (si vous enregistrez en JPEG, utilisez la préférence « Qualité Maximum » pour garder la meilleure qualité possible); 

- Incorporez vos images; 

- Les fichiers EPS peuvent être utilisés UNIQUEMENT sur le calque -Background. 

IMAGES ÉDITABLES ET LOGOS 

Seules les images rastérisées ou bitmap (TIFF / JPEG) peuvent être utilisées comme images éditables. Vous devez donc vous assurer de plusieurs choses : 

- TOUS les éléments vectoriels se trouvent sur le calque -Background (logos vectoriels et EPS inclus); 

- Toutes les images et logos doivent être sur leur propre calque; 

- Vous ne devez utiliser AUCUN effet sur vos images. Vous avez uniquement droit à la rotation et au contour solide. Tous les autres effets sont interdits sur les images éditables; 

- Dans la version actuelle du système de gabarit, assurez-vous de n’utiliser que des formes rectangulaires pour vos images, pas de cercles, d’étoiles ou autre forme originale s’il vous plaît (la prochaine version permettra l’utilisation de formes plus élaborées). Sur le calque -Background, non éditable, vous pouvez faire les formes que vous voulez. 

 

ÉTAPE 5 : Le texte

TAILLE DU BLOC DE TEXTE 

Créez un bloc texte suffisamment grand pour que l’utilisateur puisse mettre toutes les informations utiles dont il pourrait avoir besoin. Faites attention à ne pas placer ce bloc sur un élément important de votre mise en page. 

Ne superposez pas de bloc texte et/ou image, car ces blocs sont ensuite difficiles à sélectionner par l’utilisateur. Tous les blocs textes doivent être rectangulaires. 

FAITES RESPIRER VOTRE MISE EN PAGE 

Étirez le bas de votre bloc texte de 25% la taille de la police que vous utilisez à l’intérieur. Cet espace va permettre à l’éditeur d’afficher les caractères descendants de la police. 

TEXTE « COPYFIT » 

Nous vous recommandons d’utiliser la fonction « copyfit » qui rétrécit le texte et l’interlignage de manière automatique, pour qu’il s’ajuste au bloc. Pour cela, ajoutez « c_ » au début du nom de votre calque, par exemple « c_Nom ». Si vous n’activez pas la fonction « copyfit », nous préviendrons l’utilisateur qu’il a saisi trop de texte. 

TEXTE NON-ÉDITABLE 

Sur le calque -Background vous pouvez utiliser les polices que vous voulez. Assurez-vous toujours que le texte non éditable soit sur le calque -Background et qu’il soit vectorisé. 

TEXTE ÉDITABLE

Une licence spéciale « serveur » a été requise pour éditer les polices des gabarits. Avec cette licence vous pouvez utiliser plus de 1 000 polices Linotype pour les textes éditables de vos gabarits. Vous pouvez voir ou télécharger une liste complète de la bibliothèque des polices ici.

Si vous n’avez pas exactement la même police sur votre système, vous pouvez travailler avec une police qui porte le même nom. Dans ce cas, quand vous enverrez vos gabarits sur PrintCommerce, il vous sera demandé de remplacer votre police par une Linotype dont nous avons la licence. Par exemple, utilisez n’importe quelle Frutiger Roman que vous possédez et remplacez-la par Frutiger LT Pro 55 Roman dans la liste des polices Linotype que le site vous proposera.

Nous ne pouvons substituer que les polices qui ont un équivalent dans la bibliothèque de polices Linotype Originals 2.0. N’utilisez donc pas de police trop originale, trouvez une police similaire dans la bibliothèque. 

Vous devez créer un style de paragraphe pour toutes les polices éditables que vous utilisez et le nommer avec le nom de cette police, pour qu’elles restent identifiables. Ceci inclus les polices non-Linotype que vous voudrez remplacer quand vous déposerez votre fichier sur le site.

Le texte éditable ne peut pas utiliser d’effet et requiert l’utilisation de paramètres spécifiques dans InDesign. Vérifiez que vous n’avez rien oublié en lisant le bloc bleu ci-contre.

CHAMPS AUTOMATIQUES

Vous pouvez spécifier des champs comme ci-dessous au sein de vos documents, qui seront remplis automatiquement par les données de l'utilisateur.

TYPE DE FICHIER

Quand votre gabarit est fini, enregistrez-le en format .indt (InDesign Template File) à partir de la CS4, CS5, CS5.5 ou CS6.

 

ÉTAPE 6 : Vérification finale

Vérifiez une dernière fois que vous avez bien suivi les procédures : 

PRÉPARATION DU DOCUMENT 

  Format de page correct (fond perdu inclus). 

  Fichier enregistré en « Modèle InDesign » (.indt). 

CALQUES 

  Chaque élément éditable utilise son propre calque.

  Tous les éléments non éditables sont sur le claque -Background.

  Tous les calques sont nommés correctement, même les calques copyfit.

  Aucun des calques éditables ne se superpose. 

IMAGES ÉDITABLES 

 Les images sont en CMJN.

  Toutes les images sont incorporées.

  Chaque image éditable est sur son propre calque.

  Tous les blocs-images sont rectangulaires.

  Toutes les images sont enregistrées en format TIFF ou JPEG (qualité maximum).

TEXTE ÉDITABLE 

  Tous les blocs textes sont rectangulaires.

  Les blocs textes ont de l’espace pour respirer.

COULEUR DES TEXTES 

  Les couleurs utilisées proviennent du Nuancier, ou utilisent le mode CMJN et le préfixe « s_ ».

  Aucune couleur en ton direct et dégradé n’est utilisée. 

POLICES 

  Les calques de textes éditables utilisent les polices provenant de la bibliothèque Linotype 2.0, quand c’est possible.

  Les textes sur le calque -Background, non éditable, sont vectorisés.

 

 

 

Cet article vous a-t-il été utile ?
Utilisateurs qui ont trouvé cela utile : 1 sur 1
Vous avez d’autres questions ? Envoyer une demande

Commentaires